Cardiosclérose - de quoi s'agit-il et comment traiter?

La cardiosclérose est une pathologie accompagnée par la croissance et le remplacement du tissu conjonctif du myocarde, suivie d'une cicatrisation et d'une altération du fonctionnement du muscle cardiaque.

De tels changements peuvent entraîner le développement de diverses maladies ou entraîner la mort. La cardio-sclérose est la plus susceptible chez les personnes âgées et les patients ayant des antécédents de MCV.

Lorsque les premiers symptômes alarmants de la maladie apparaissent, vous devriez consulter un cardiologue.

Qu'est ce que c'est

La sclérose cardiaque est la pathologie du cœur, caractérisée par la prolifération du tissu cicatriciel conjonctif du myocarde, suivie du remplacement des fibres musculaires. Cela entraîne la déformation du cœur - des valves.

Des foyers pathologiques se forment sur le site de la mort de la fibre myocardique. À la suite de ce processus, une hypertrophie compensatoire du myocarde se développe d'abord, puis une dilatation cardiaque, accompagnée du développement d'une insuffisance valvulaire relative. La cardiosclérose se développe souvent sur fond de maladie athéroscléreuse, de maladie cardiaque ischémique, de myocardite et de dystrophie myocardique.

En présence de processus inflammatoires dans le myocarde, cette pathologie peut se développer, quel que soit l'âge du patient. Avec des pathologies du système cardiovasculaire, il survient principalement chez les personnes âgées.

Classification

En cardiologie, on distingue les types de cardiosclérose suivants:

  1. Athérosclérotique. Cette cardiosclérose se développe et progresse dans le contexte de la coronaropathie. Le processus de formation de plaques de cholestérol et le blocage de la lumière vasculaire avec leur rétrécissement ultérieur peuvent se poursuivre pendant plusieurs années. En raison d'une altération de la circulation sanguine, les tissus sains sont progressivement remplacés par du tissu conjonctif, ce qui entraîne la formation de cicatrices.
  2. Primaire ou congénitale. La maladie se développe dans le contexte du patient ayant des maladies systémiques affectant les tissus conjonctifs. Ces pathologies peuvent être héréditaires ou se manifester au cours de la période de développement intra-utérin du fœtus.
  3. Post-infarctus, qui se développe après un patient a subi un infarctus du myocarde. Les cicatrices résultantes compliquent considérablement le travail du muscle cardiaque.
  4. Myocardite Cette cardiosclérose se développe sous l’influence de pathologies pouvant avoir un effet négatif sur le cœur - amygdalite, amygdalite, sinusite, sinusite, etc.

La classification en fonction du degré de symptomatologie de la cardiosclérose la divise en:

  • focale, dont la caractéristique est la formation "d'îlots" de tissu cicatriciel, qui peuvent être de tailles différentes et violer l'activité contractile du coeur;
  • diffuse, accompagnée de la croissance progressive d'une zone spécifique sous la forme d'une cicatrice continue.

Causes de développement

Avant la cicatrisation du myocarde, ses cellules sont détruites. Un tel processus peut être déclenché par:

  1. Athérosclérose des vaisseaux cardiaques. La circulation sanguine dans les tissus du myocarde est constamment altérée, ce qui entraîne tôt ou tard la dystrophie. C'est précisément la perte de sa structure et sa destruction ultérieure qui donnent lieu à la formation de cicatrices.
  2. Cardiopathie ischémique. Cette maladie est étroitement liée à l'athérosclérose, mais elle se caractérise par des lésions des artères coronaires. En comparaison avec l'étiologie de l'athérosclérose, la genèse ischémique de la cardiosclérose est une manifestation plus intense des symptômes.
  3. Infarctus du myocarde, au cours duquel une partie du muscle cardiaque meurt et une cicatrice se forme à l'emplacement des cellules mortes.
  4. Myocardite - processus inflammatoire qui affecte le tissu cardiaque. Aux endroits des foyers d'inflammation commence la formation de zones cicatricielles.
  5. Cardiomyopathie ou cardiodystrophie. Ces maladies provoquent divers changements dans le cœur: hypertrophie (augmentation), compression, expansion. Tous ces processus perturbent la nutrition du cœur, entraînant la mort des cardiomyocytes et le développement ultérieur de la sclérose.
  6. Hypertension artérielle maligne. En raison de l'augmentation constante de la pression artérielle sur le cœur, une charge excessive est créée.
  7. Le diabète sucré Avec cette maladie endocrinienne, les cellules de tout le corps souffrent d'insuffisance d'oxygène. Il en résulte un développement de dystrophie, puis une destruction et un durcissement des cardiomyocytes.

Une personne qui a eu l'une de ces maladies tout au long de sa vie est automatiquement à risque. Cela signifie que la cardiosclérose peut se développer à tout moment de la vie, même si la pathologie prédisposante est guérie depuis longtemps.

Symptômes et premiers signes

Au tout début, la maladie ne se fait pas sentir, mais à mesure que le patient progresse, le patient affiche les premiers signes avant-coureurs sous la forme:

  • essoufflement, qui ne survient que pendant l'exercice, et même au repos;
  • la tachycardie;
  • murmures du coeur;
  • les arythmies;
  • l'hypertension;
  • faiblesse
  • diminution de la capacité de travail;
  • toux nocturne;
  • douleurs à la poitrine;
  • blanchiment de la peau;
  • mains et pieds froids;
  • des nausées;
  • des vertiges;
  • faible ou syncope;
  • transpiration accrue.

Si une arythmie et une insuffisance cardiaque se produisent, ceci est un signe de la progression rapide de la cardiosclérose. Cette maladie est considérée comme l'une des lésions les plus graves du système cardiovasculaire. Si elle n'est pas traitée, la pathologie peut provoquer des complications graves et parfois même entraîner la mort.

À cet égard, la manifestation des symptômes précédemment pris en compte doit immédiatement contacter un cardiologue.

Diagnostics

Les analyses de sang en laboratoire ne sont pas considérées comme une méthode de recherche informative, car les formations de collagène dans la région du myocarde n’affectent en aucune manière les paramètres sanguins. Mais il est nécessaire de réaliser de tels tests afin de déterminer la cause possible du processus pathologique.

Parmi les méthodes de diagnostic instrumentales pour la cardiosclérose soupçonnée, la valeur diagnostique a les résultats suivants:

  1. Électrocardiographie. La procédure aide à déterminer dans quelle partie du cœur la croissance des structures du tissu conjonctif s'est produite. Sur la base de ces résultats, le médecin sera en mesure d'identifier la présence d'un foyer pathologique, ce qui lui donnera l'occasion de prescrire le traitement supplémentaire nécessaire.
  2. Échocardiographie (échographie du coeur). C'est la méthode de diagnostic la plus informative utilisée dans la cardiosclérose. Sur les photographies en couleur, on peut voir clairement les tissus envahis, déterminer leur taille et leur emplacement exact. Le plus souvent, on a recours à une échocardiographie de surface, au cours de laquelle le capteur est placé sur la peau du thorax dans la projection du cœur. Ainsi, sur l’écran de la machine à ultrasons, apparaît une image en couleurs claires, qui est une lecture attentive des informations.
  3. Scintigraphie Cette manipulation diagnostique se distingue par son coût élevé et n’est donc pas particulièrement populaire en Russie. L'essence de la méthode: on injecte au patient des radio-isotopes à base de thallium. Leur répartition dans le cœur est jugée sur le degré de sa défaite. En présence de zones où l'isotope est absent, ils parlent d'une altération de la circulation sanguine dans une partie spécifique du myocarde, ce qui peut être un signe de cardiosclérose. La scintigraphie est totalement sans danger pour la santé, mais ce n'est pas une procédure de diagnostic obligatoire.

Une fois la pathologie identifiée, le médecin peut passer à l’étape principale: son traitement.

Des complications

Cardiosclérose non traitée est lourde de complications graves. En particulier, il est possible de développer une insuffisance cardiaque aiguë, une fibrillation ventriculaire, une thromboembolie, une rupture de l'anévrisme du ventricule cardiaque gauche.

Afin d'éviter de telles complications, il est nécessaire de demander l'aide d'un médecin à temps et de poser le diagnostic qui leur est prescrit. Si le rythme cardiaque est anormal, une intervention chirurgicale est possible, le cas échéant. Des anticoagulants peuvent également être prescrits (par exemple, la warfarine), mais une telle thérapie nécessite une évaluation régulière des paramètres sanguins de laboratoire.

Traitement de cardiosclérose

Il n'existe pas de méthode unique et totalement efficace pour se débarrasser de la cardiosclérose. Tout d'abord, cela concerne les médicaments. Aucun médicament de ce type ne contribuerait à la résorption des cicatrices et permettrait de rétablir des cellules cardiaques saines à leur place. Par conséquent, le traitement conservateur de la cardiosclérose dure toute une vie sans exagération.

La thérapie de base est effectuée par un cardiologue. Mais si le patient présente des complications de la maladie, des spécialistes d'autres profils peuvent également être impliqués.

Pendant l'examen, le patient est à l'hôpital. Après la stabilisation relative de son état, il est transféré en traitement ambulatoire. Le traitement ultérieur est symptomatique et favorable.

Le traitement de la cardiosclérose vise à:

  • élimination des causes profondes de la pathologie;
  • exclusion de l'action des facteurs provoquants sur le corps;
  • arrêter les symptômes de l'insuffisance cardiaque;
  • prévention des complications;
  • préserver la capacité du patient à travailler et maintenir sa qualité de vie en général.

Pour atteindre de tels objectifs, il est nécessaire de:

  • chirurgie cardiaque;
  • chirurgie palliative;
  • pharmacothérapie;
  • thérapie diététique;
  • mener une bonne vie.

Traitement de la toxicomanie

Le choix des médicaments pour la cardiosclérose dépend de la gravité de l'ICC et de l'intensité des autres symptômes. Le but des préparations médicales spécifiques et de la détermination de leur posologie est la tâche du cardiologue, qu'il décide en fonction des résultats obtenus lors de l'examen du patient.

L'auto-traitement dans ce cas est catégoriquement inacceptable et peut avoir des conséquences très graves. La plupart des médicaments utilisés en cardiologie pour traiter les maladies cardiaques présentent de nombreuses contre-indications et peuvent entraîner de nombreux effets secondaires.

Pour le soulagement des symptômes d'insuffisance cardiaque apparus dans le contexte de la cardiosclérose, il est conseillé d'utiliser:

  • Les inhibiteurs de l'ECA;
  • glycosides cardiaques;
  • les bêta-bloquants;
  • les antagonistes de l'aldostérone;
  • médicaments diurétiques.

Ces médicaments normalisent l'activité du cœur et contribuent également à la régulation de la charge qui lui est imposée. Les médecins combinent généralement plusieurs médicaments de différents groupes à la fois, ce qui atténue considérablement les symptômes de l'ICC.

Il est possible de compléter le traitement avec d'autres médicaments - cela dépend des symptômes qui, outre ceux décrits précédemment, tourmentent le patient. En fonction de l'état général du patient, de la réponse thérapeutique, de la tolérance du médicament prescrit et de sa combinaison avec d'autres médicaments, la posologie peut varier.

Des médicaments antiplaquettaires sont prescrits pour éviter les caillots sanguins. Ils fluidifient le sang et empêchent l’adhérence des plaquettes. En cas d'arythmie cardiaque, le patient reçoit des médicaments antiarythmiques.

Nutrition et régime

Le traitement médicamenteux doit être associé à un régime. Changer de régime est nécessaire pour réduire la charge sur le cœur, ce qui facilitera son travail. Cela réduit considérablement le risque de décès par cardiosclérose.

Ainsi, le patient doit:

  • arrêter complètement de boire et de fumer;
  • minimiser l'effort physique;
  • se soumettre régulièrement à un examen par un cardiologue;
  • guérir en temps opportun les maladies infectieuses aiguës;
  • combattre les troubles hormonaux;
  • éviter les situations stressantes.

Si vous suivez ces règles, les prévisions de survie et de récupération relative seront favorables. Si vous ignorez ces recommandations, même une administration régulière de médicaments sur ordonnance n’empêchera pas la progression de la pathologie.

Régime alimentaire pour la sclérose en plaques - une mesure obligatoire. Il vise à réduire la concentration de cholestérol nocif dans le sang. Ceci, à son tour, réduit le risque de développer une athérosclérose des artères coronaires.

Il est important de réduire la consommation de sel à 5-6 par jour. En cas d'évolution sévère de la cardiosclérose, la dose de ce produit est réduite à 3 g. Il est possible d'utiliser 1,5 liquide par jour, y compris le thé, les jus de fruits, les compotes et les repas liquides. De telles activités contribuent à la réduction du BCC, évitant ainsi une surcharge du cœur.

Avec la cardiosclérose, il est conseillé aux patients d'abandonner complètement:

  • les cornichons;
  • viande fumée;
  • les viandes grasses;
  • le beurre;
  • thés forts et café;
  • du chocolat;
  • l'alcool

Les produits à base de farine peuvent être consommés, mais en quantités limitées.

Il est très utile de cuisiner des plats à base de céréales, de manger de la viande bouillie, des fruits et des légumes frais. Un accent particulier devrait être mis sur les produits enrichis en potassium - fruits secs, bananes, raisins secs, etc. Cet élément est bien combiné aux glycosides cardiaques et améliore leur effet lorsqu'ils sont pris ensemble.

L'apport calorique quotidien de nourriture est de 1800 à 2600 kcal. Cela vous permet de reconstituer la réserve d'énergie du corps, mais sans contrainte excessive (surtout sur le cœur) avec une activité physique limitée.

Des modifications ne peuvent être apportées au régime alimentaire (de 20 à 30% de la valeur énergétique des produits) que dans deux cas: si le patient est obèse et si la cachexie est épuisée. De telles violations aggravent automatiquement les prévisions, la correction du menu est donc nécessaire. Pour développer correctement un régime, vous devez contacter un nutritionniste.

Opération

L'opération est réalisée uniquement avec une cardiosclérose compliquée. Il peut être exécuté de plusieurs manières:

  1. Transplantation cardiaque. C'est la seule méthode efficace pour le traitement complet de la cardiosclérose. Cependant, la chirurgie n'est pratiquée que si le débit cardiaque est réduit à 20% ou moins des normes généralement acceptées, ainsi que de l'inefficacité totale de la pharmacothérapie. La transplantation cardiaque n’est possible que si le patient n’a pas de pathologies comorbides des organes internes, accompagnées d’une évolution sévère.
  2. Manutention des vaisseaux coronaires. Une telle opération est réalisée avec le rétrécissement pathologique et rapide de la lumière vasculaire.
  3. Implantation d'un stimulateur cardiaque. Une telle intervention est réalisée avec une cardiosclérose, accompagnée d'arythmies cardiaques sévères.

Si un anévrisme cardiaque se forme sur le fond de la maladie, il est également retiré chirurgicalement. Pendant la chirurgie, la zone touchée est enlevée ou renforcée, ce qui aide à prévenir la rupture du myocarde affaibli.

Mode de vie avec cardiosclérose

Lors du diagnostic de "cardiosclérose", le patient doit se soumettre à un bilan de santé préventif avec un cardiologue tous les 6 à 12 mois. Si nécessaire, il peut être référé à des spécialistes d'autres profils - endocrinologue, médecin généraliste ou chirurgien cardiologue pour un examen complet et polyvalent.

Le respect des règles d'un mode de vie sain joue un rôle crucial. Il est nécessaire d'oublier le tabagisme et l'alcool, il est recommandé de faire de la gymnastique pour les noyaux, de préférence à l'air libre. Des charges cardiaques modérées renforceront le muscle cardiaque, le rendront plus durable et résistant.

Au cours des deux premières semaines suivant un infarctus du myocarde, il est important de rester au lit, puis de se reposer davantage, de préférence à l'air frais. Il est nécessaire d’éviter le stress et de suivre le bon régime.Au cours des premières semaines suivant une crise cardiaque, les tissus cicatrisent activement, de sorte que tout effet négatif peut entraîner de graves complications.

Toutes les pathologies cardiaques liées au développement de la cardiosclérose nécessitent le respect d'un régime avec restriction en sel, aliments gras, alcool et produits du tabac. Sont interdits les mets coupants, fumés et gras Au lieu de cela, vous devez manger plus de légumes, de fruits, de produits laitiers, de viande maigre et de poisson. Si la cardiosclérose n'est pas associée à une maladie cardiaque, les caractéristiques de l'alimentation sont discutées individuellement avec un spécialiste.

Prévention

La meilleure prévention de la sclérose en plaques est la détection rapide et la guérison complète de toutes les pathologies cardiaques existantes. Bien sûr, s'il y a une telle opportunité. Les plus dangereuses du point de vue du développement de la maladie considérée sont les pathologies suivantes du système cardiovasculaire:

  • l'hypertension;
  • ASB;
  • CHD.

Afin d'éviter le développement de cardiosclérose, les médecins recommandent:

  • suivre un régime;
  • mener une vie saine et correcte;
  • exercice quotidien avec la mise en œuvre d'un effort physique réalisable;
  • éliminer complètement les mauvaises habitudes et les dépendances (par exemple, le café ou le thé fort);
  • mesurer régulièrement la pression artérielle et la glycémie.

L'important est la consommation régulière de complexes multivitaminiques, qui comprennent les acides gras polyinsaturés oméga-3 et oméga-6, les vitamines B et la vitamine PP. Parallèlement à cela, il est nécessaire de détecter et de guérir les maladies concomitantes et les lésions d'autres organes internes - les reins, la glande thyroïde, le système hématopoïétique.

Prévisions

Dans 40% des cas, la cardiosclérose se présente sous une forme non compliquée et n’entraîne donc pas de conséquences dangereuses pour la santé ou la vie du patient. La principale cause de complications graves réside dans la présence de pathologies cardiaques primitives, ou leur apparition dans le contexte d'une cardiosclérose déjà existante.

Cette maladie, qui est apparue après un infarctus du myocarde, est très dangereuse. Dans 50 à 60% des cas, il se termine par un blocus sévère. Mais avec une intervention médicale opportune, dans 75 à 85% des cas, la maladie n’affecte pas la qualité de vie du patient s’il observe toutes les recommandations du médecin traitant.

Laissez Vos Commentaires